LA MYOPIE

MYOPIE

Œil myope (en haut), œil myope corrigé par une lentille divergente (en bas)

La myopie est un trouble de la vision où la personne voit les objets plus flous avec leur éloignement, car l'oeil est trop long, et les rayons lumineux se rencontrent devant la rétine. Autrement dit, le myope voit moins bien de loin que de près. Ceci peut être corrigé par des lunettes ou encore une lentille de contact. À peu près 26 % de la population mondiale est myope.

Optique de l'œil myope:

La première étape du processus de la vision a pour but de créer une image rétinienne optique des objets environnants. Cette première étape repose sur les lois universelles de propagation de la lumière. Un objet sera d'autant mieux défini que la propagation de ses rayons lumineux aboutit à une image proche de la rétine. Dans l'emmétropie, c'est-à-dire en l'absence de trouble de la réfraction, l'image coïncidera avec le plan rétinien.

Dans la myopie, la focalisation d'un objet situé à l'«infini» se fait en avant de la rétine. L'image qui impressionnera la rétine sera donc plus étalée et plus floue.

La myopie se mesure en dioptries, qui donnent en négatif la puissance des verres. Une myopie de +2 dioptries (en trop) a besoin de verres de -2 dioptries. Par abus de langage, la myopie est mesurée par sa correction.

Le défaut de focalisation de l'image dans la myopie résulte d'une inadéquation entre la longueur de l'œil et sa puissance dioptrique:

> le plus souvent l'œil est trop long (plus de 23mm de long) et l'image se forme en avant de la rétine (c’est-à-dire là où la rétine devrait être si la taille de l'œil était normale).

> parfois c'est un excès de courbure de la cornée (à la limite kératocône) ou du cristallin (myopie transitoire du spasme ciliaire ou de certaines formes de sclérites antérieures).

> quelquefois c'est une augmentation de l'indice de réfraction du cristallin, comme dans la myopie tardive et la cataracte nucléaire débutante. Le cristallin est la seule structure oculaire (et même corporelle) qui ne cesse de croître toute la vie à la manière des couches concentriques des troncs d'arbre qui indiquent leur âge. Cet accroissement de dioptres intra-cristallinien est habituellement neutralisé par une diminution concomitante de la courbure de la capsule cristallinienne (dioptre principal). Cet accroissement du cristallin est, par ailleurs, un facteur déterminant dans l'apparition, quasi physiologique, de la cataracte après 75-80 ans. Le cristallin étant dépourvu de vaisseaux son métabolisme se fera plus difficilement par la simple diffusion depuis l'humeur aqueuse. Le myope fort ayant par nature un gros cristallin, la cataracte sera chez lui plus précoce.

Correction:

Pour obtenir une vision nette, l’image des objets lointains doit être reculée pour être focalisée sur la rétine. La correction de la myopie a donc pour but de modifier le trajet des rayons lumineux pour qu'ils convergent vers la rétine:

> par des verres de lunettes concaves, reconnaissables donc à leur bord épais.

> par des lentilles de contact offrant un champ visuel plus dégagé que les lunettes et un champ du regard préservé du fait de la mobilité concomitante de la lentille avec l'œil.

> par une opération de myopie qui consiste à modifier la courbure de la cornée par laser excimer.

Formes:

On peut distinguer beaucoup de formes de myopie en fonction du mécanisme optique en jeu et qui a été déjà évoqué, de l'âge du début, de conditions pathogéniques (traumatisme, sclérite, cataracte). Néanmoins, le plus marquant en pratique est le degré de myopie car il est le plus souvent un indice de la plus ou moins grande taille de l'œil. Il existe une corrélation entre la taille de l'œil et le degré de myopie.

Le plus souvent, la myopie apparaît entre 8 et 12 ans, et progresse lentement jusqu'à 20-25 ans. Mais elle peut aussi débuter à tous les âges, et même après 70 ans (cataracte débutante).

Il n'est pas totalement exclu qu'une importante durée de travail sur écran ne soit pourvoyeuse de myopie tardive même si, pour le moment, les études montrent que la fatigue visuelle souvent évoquée ne résulterait que de troubles de la vision déjà présents[3] et non de pathologies acquises.